Cuisine d’ALISÉES

Quelle effervescence ! Les achats sont arrivés, disposés dans la cuisine.

Par quoi commencer ? qu’est-ce qui est le plus long à cuire ? le gâteau ? la viande ?
Tout le monde s’affaire, on épluche, on taille, on coupe, on assaisonne, on met à cuire.
Ouf ! un peu de répit. Cela commence à sentir bon. Le petit café de la matinée nous permet de faire une petite pose pour papoter ; la discussion est très animée, on parle du prochain repas.

André quant à lui arrive pour s’occuper du vin, mettre au frais le rosé, déboucher les bouteilles (bien évidemment avec modération !!!). On lui demande également d’ installer les tables car il faut les porter et nos vieux os n’apprécient pas toujours !

Midi arrive, place à la dégustation.

Le repas de fin d’année est toujours très attendu et ce jour-là, nous mettons les petits plats dans les grands. Au mois de février nous proposons un repas crêpes car nous avons des spécialistes qui, en tour de main manient le rozel ; certaines d’entre nous essaient également de s’initier à cet art et le résultat est parfois surprenant.
Nous n’avons plus notre pâtissière préférée et maintenant, c’est Marie Françoise qui, bien souvent, propose différents desserts, dont une galette des rois bien appréciée de tous.

Saison 2021 :
Cette année encore a été bien compliquée.
Les retrouvailles se sont faites en Juin à la cale de Lanvéoc, sur l’aire de pique
nique mise à notre disposition par la municipalité de Lanvéoc. C’était un moment très
attendu et qui fut aussi très agréable de partage et de rigolade.
Pour les ateliers d’octobre, novembre et décembre, nous n’avons pas pu nous
réunir dans la salle de Tal ar Groas comme à l’accoutumée, celle-ci étant réquisitionnée
pour les vaccinations et dépistages COVID.
Nous nous sommes donc réfugiés à la Capitainerie de Morgat dans la salle du
Kador mise à notre disposition. Hélas, cela a posé quelques problèmes à certaines d’entre
nous car il y a des escaliers. Il a fallu s’organiser afin de rapatrier nos casseroles et autre
ustensiles nécessaires pour cuisiner … mais n’ayant pas de placard pour les stocker, c’est
chez moi qu’ils ont été entreposés entre chaque atelier … Donc tous les mois le même
rituel de déménagement … heureusement que tout le monde donne le coup de main pour
tout monter dans la salle !
L’effectif s’est bien réduit et nous sommes actuellement une douzaine à nous
retrouver tous les mois.
Nous avons pu organiser 3 ateliers, dont celui de Noël, le plus important de
l’année !!!
Nous choisissons ensemble le menu du mois suivant et c’est l’occasion d’échanger
nos petits trucs et astuces culinaires
Malgré toutes ces contraintes, l’ambiance est toujours aussi chaleureuse et tout le
monde est motivé afin que notre atelier puisse continuer d’exister.

Michelle.

Contact :
-* Michelle