Atelier piégeage frelons asiatiques.

vendredi 21 avril à 18h30.

De : Segolène GUEGUEN

Sujet : Atelier piégeage frelons asiatiques

Bonjour,

Vous l’avez sans doute noté, les frelons asiatiques sont de retour.

La communauté de communes, en partenariat avec la commune de Lanvéoc, vous propose un atelier animé par Denis Jaffré. Ce dernier présentera les frelons asiatiques (Vespa velutina) et nous expliquera comment piéger les reines ce printemps.

Rendez-vous à la salle polyvalente de Lanvéoc, vendredi 21 avril à 18h30.

Entrée libre et gratuite.


Deux axes de lutte peuvent nous permettre de diminuer le nombre de nids qui se développeront sur le territoire :

1/ Le piégeage tout d’abord mais seulement du 15 mars au 15 mai ! Il est en effet important de respecter ces dates afin d’éviter de détruire les autres insectes, tous très utiles pour la diversité de nos jardins (y compris le frelon européen).

En savoir plus :

www.comcom-crozon.com

https://anti-frelon-asiatique.com/

http://www.fredon-bretagne.com/fdgdon-morbihan/frelon-asiatique/organisation-2016/

2/ Ensuite vous pouvez détruire les nids primaires :

Gros comme une balle de tennis, les nids primaires se trouvent souvent près des habitations et à l’abri de la pluie : sous les gouttières, dans les hangars, les abris de jardin, les garages, aux angles des fenêtres…

Si vous repérez un nid primaire, vous pouvez :

Soit appeler votre mairie ou la communauté de communes,

ou le détruire vous-même s’il n’y a que la fondatrice (ou reine) à l’intérieur.

Pour cela :

Veillez à ce que la fondatrice soit dans le nid (elle fait des aller-retour la journée et y est généralement le soir et tôt le matin).
mettez le nid et la fondatrice dans un bocal ou dans un sac puis au congélateur.
Ou écrasez le nid et la fondatrice avec un outil ou une planche.

Les reines, lorsqu’elles sont seules ne sont pas agressives, il n’y a donc pas de danger.

Attention ! S’il y a plusieurs individus dans le nid, n’y touchez pas !

Vous risquez des piqûres multiples.

Appelez votre mairie ou la communauté de communes.

Bien cordialement,

Segolène

Le 16 avril 2017 par Philippe